Dans notre société où l’allaitement au sein n’est pas encore la norme, le père a souvent l’image de celui qui est mis de côté au profit du bébé. Or, il a une place cruciale auprès de sa compagne allaitante.

L’allaitement de son enfant est un projet de couple, il est donc important avant la naissance, de s’informer sur les innombrables bienfaits de l’allaitement, les principales difficultés à surmonter et les structures de soutien spécifique (ex: consultants en lactation, les groupes de La Leche league, le site des papas allaitants …) afin de prendre ensemble une décision éclairée .

Si le père est convaincu que l’allaitement au sein est ce qu’il y a de mieux pour son enfant et qu’il soutient sa compagne pleinement, tant sur le plan émotionnel que pratique, l’allaitement a de très fortes chances de réussir, les études le prouvent.

Protéger le couple mère-enfant
Lorsque le bébé vient juste de naitre, il aura besoin de calme pour diminuer le stress de sa naissance et faire sa première tétée. Le père peut donc veiller à éloigner les éléments perturbateurs pour préserver cet instant magique de la rencontre des parents avec leur nouveau-né. Il s’assurera que le bébé est bien placé en peau à peau avec sa maman et en cas d’urgence médicale pour la maman il demandera à tenir lui-même son enfant en peau à peau jusqu’au moment où la tétée sera possible

Pour le repos de la maman et lui laisser du temps pour bien démarrer l’allaitement, il veillera à réduire au maximum les visites à la maternité et les premiers jours après le retour à la maison. Il sera sensible aux influences négatives de certaines personnes et tel un chevalier défendra sa compagne des attaques pernicieuses de son entourage: “ Ton bébé est encore au sein? Tu le portes trop, il va devenir capricieux! Ton lait n’est peut-être pas assez riche? Il devrait dormir dans son lit, tu lui donnes de mauvaises habitudes!…”

Valoriser sa compagne
L’épreuve de l’accouchement et la responsabilité de devoir nourrir son bébé peut avoir un tel impact sur la nouvelle maman qu’elle aura d’autant plus besoin des mots rassurants de son compagnon. Il sera là pour l’aider à prendre confiance en elle, l’encourager avec douceur, lui dire qu’il est fier d’être à ses côtés. Il la tiendra par la main, lui fera un massage des épaules souvent tendues en début d’allaitement. Il la nourrira de son amour et de sa bienveillance à un moment où elle se sentira vulnérable à cause de la fatigue, des changements hormonaux, de son corps endolori , des émotions nouvelles qui se bousculent dans sa tête et bien sûr à cause des besoins intenses de son nouveau-né. Et s’il se sent désemparé face aux difficultés que sa compagne pourrait rencontrer pour mettre en place son allaitement, il n’hésitera pas à faire appel à un(e) consultant(e) en lactation qui les guidera sur le chemin de la réussite de leur projet.

Tisser les liens avec son enfant
L’allaitement maternel n’empêche pas la proximité physique du père avec son bébé et donner un biberon n’est pas la seule manière de créer du lien. Qui dit qu’on ne peut s’attacher qu’en donnant à manger! Le père nourrit essentiellement son enfant de sa présence, de son amour.

Il peut prendre plaisir à faire les soins de son bébé, contribuant ainsi à son confort (change, bain, habillage, déshabillage, soin du cordon, des yeux, du nez ..). Il peut calmer son bébé, l’aider à s’endormir en le portant dans ses bras, ou en le tenant en peau à peau , en faisant vibrer sa voix grave, en lui chantant une berceuse, en le massant … Il peut aussi apprendre à porter son bébé en écharpe et l’emmener ainsi en balade ou le porter à la maison tout en ayant les mains libres pour d’autres activitée. Toute cette douceur, ce corps à corps, ces câlins le rapprocheront de son enfant et créeront une relation très forte entre eux deux pour longtemps.

Par la suite, au moment venu, il pourra également s’occuper de donner les premiers aliments solides à son enfant allaité, inventer de nouveaux jeux, lui raconter des histoires du soir, le coucher, tout ceci pour renforcer leur attachement.

Prendre en charge l’organisation domestique
Parce que nous ne vivons pas dans une culture traditionnelle où, à l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille, toute la communité prend en charge le ménage, les lessives, les courses, les repas, la garde éventuelle des autres enfants… le père attentif au bien-être de sa compagne lui épargnera toutes ces tâches afin qu’elle se consacre uniquement à allaiter son bébé et à se reposer. Il choisira, soit de le faire lui-même, soit de déléguer en employant une aide ménagère, une nounou pour les enfants plus grands. Il pourra également demander à la famille, aux amis d’apporter à chaque fois qu’ils viennent à la maison un petit quelquechose à manger, un petit plat pour les nouveaux parents…

Il pourra d’ailleurs tirer une certaine fierté à organiser un environnement agréable pour la mère de son enfant, l’aidant également dans son installation au moment de la tétée en lui apportant des coussins ou sa boisson favorite. Sa présence les premiers temps est essentielle.

Lors de la reprise du travail de sa compagne, et si elle souhaite poursuivre un allaitement exclusif, il sera encore plus conscient de l’importance du partage des tâches ménagères pour la soulager au maximum et la soutenir dans son projet.

Promouvoir l’allaitement maternel
“Les papas allaitants” comme on les appelle parfois sont les meilleurs défenseurs de l’allaitement. Grâce à leur expérience positive, ils sauront convaincre leurs collègues, leurs frères, leurs voisins…de l’importance de l’allaitement maternel et du bonheur qu’il procure au sein de la famille.
Si vous avez envie de partager votre histoire, racontez-nous comment votre compagnon contribue à votre bien-être et à celui de votre bébé,  et vous soutient quotidiennement pour la réussite de votre allaitement!


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *