Pour accueillir au mieux votre nouveau-né en salle de naissance, le plus important est de le placer sur vous en contact peau à peau et de le garder ainsi le plus longtemps possible, pas seulement quelques minutes (sauf urgence médicale). Cela facilitera les débuts de votre allaitement .

La première tétée de bébé

Ce premier contact régulera non seulement la température de votre enfant, mais aussi son rythme cardiaque, sa respiration, son taux de sucre dans le sang et surtout l’apaisera après le stress de sa naissance. Cela l’invitera ainsi à chercher le sein de lui-même. Un bébé né à terme et en bonne santé est programmé pour téter dans les 2 h qui suivent sa naissance. Durant cette première rencontre, vous pourrez également le guider doucement vers le sein et s’il se met à téter cela aidera votre utérus à se contracter et accélérera l’expulsion du placenta.

Le colostrum, premier lait : l’aliment parfait pour votre nouveau né

Votre corps commence à fabriquer du colostrum dès le milieu de votre grossesse. Chez certaines femmes enceintes il s’écoule même de leurs mamelons sans aucune stimulation. Cela ne présage en aucun cas d’une plus grande production lactée…alors aucune inquiétude si rien ne s’écoule de vos mamelons !

La couleur du premier lait varie d’une femme à l’autre et peut même évoluer chez une même femme. Il peut être transparent, grisâtre, jaune citron, couleur miel ou même marron. Le colostrum va venir tapisser d’éléments protecteurs les parois du système digestif de votre bébé pour éviter l’invasion de mauvaises bactéries et virus et aussi favoriser le développement d’une flore intestinale de qualité. Il est en effet extrêmement riche en protéines agissant sur la protection et le développement des tissus, en anti-corps, en oligosaccharides, en vitamines et minéraux essentiels. Son rôle est surtout immunologique plutôt que nutritionnel.

Au début, il est sécrété en très petites quantités, et augmente graduellement lorsque votre bébé tète plus souvent. Il faut savoir que l’estomac des nouveau-nés est d’abord de la taille d’une bille le premier jour de vie et qu’au bout de 10 jours il prend la taille d’une balle de ping-pong. Le jour de sa naissance, le volume d’une tétée correspond donc à quelques gouttes ou l’équivalent d’une cuillère à café, pas plus !

Pendant le dernier trimestre de la grossesse, certaines mères expriment un peu de colostrum dans des seringues pour le congeler au cas où elles ou leur bébé auraient des problèmes avec l’allaitement à la naissance (diabète gestationnel, séparation précoce, problème de succion, endormissement, jaunisse importante…). C’est une bonne solution pour éviter l’utilisation des substituts artificiels de lait maternel dès la naissance, ceux-ci venant compromettre chez votre bébé la formation d’une paroi digestive résistante aux agressions des mauvaises bactéries qui peuplent son environnement.

Quelle devrait-être la fréquence des tétées de mon nouveau-né ?

Certains bébés dorment beaucoup les premiers jours et en milieu hospitalier on les incite à téter au moins toutes les trois heures pour minimiser la perte de poids et stimuler la lactation. Le contact en peau à peau facilitera naturellement ses éveils et vous aidera à reconnaître les premiers signes de faim de votre bébé (mouvements de tête, ouverture de la bouche, mouvements de succion, de pieds, de mains). Cela évitera aussi les pleurs qui déclenchent du stress et de l’agitation…peu propices à l’apprentissage des premières tétées.

Il est tout à fait normal qu’un nouveau-né perde un peu de poids après sa naissance, jusqu’à 10% de son poids de naissance et si tout va bien il le récupère en moyenne au bout de 10 jours.

Votre bébé était nourri 24h sur 24 dans votre ventre, il est donc normal que ses tétées soient fréquentes les premières semaines d’autant plus que le lait maternel se digère rapidement et que la taille de son estomac soit très petite. Il faut compter entre 8 et 12 tétées par 24h avec des tétées plus rapprochées à certains moments de la journée. Les tétées de nuit sont normales et très importantes pour le développement de votre bébé et la mise en place de votre lactation. Le plus long écart entre deux tétées n’excède souvent pas 4h les premiers temps et ce n’est pas toujours la nuit que cet intervalle a lieu…

Un bon moyen de savoir si votre bébé reçoit assez de lait est de regarder le contenu de ses couches. A partir du 5ème jour ses selles devraient être jaune (ocre ou moutarde) liquides ou grumeleuses et il devrait y en avoir au moins 2 par jour avec en plus 5 ou 6 couches bien mouillées d’urine.

 

Quand ma production de lait mature commencera-t-elle ?

L’expulsion du placenta déclenche la deuxième partie de la lactation et votre montée de lait viendra normalement entre le troisième et le cinquième jour après votre accouchement. Il est fréquent que la nuit qui précède cette montée de lait, votre bébé veuille constamment téter. C’est normal. La meilleure manière de vivre ces moments intenses est de garder votre bébé en peau à peau avec un bandeau spécialement conçu pour cet effet afin de pratiquer ce soin en toute sécurité, votre bébé étant soutenu sur votre corps même si vous sommeillez.

Si votre bébé tète bien et souvent, vous ne devriez pas avoir d’engorgement douloureux, vous sentirez juste une certaine lourdeur des seins qui deviennent plus denses lors de la mise en place de votre lactation. Au bout de 6 semaines, vous devriez retrouver une poitrine très souple et confortable.

A partir de la deuxième semaine après votre accouchement, votre lait est considéré comme pratiquement mature et il atteint sa maturité complète entre 4 et 6 semaines.

Vous et votre bébé aurez alors un rythme de tétées qui vous sera propre car chaque couple mère-enfant est unique. Il y aura des jours où les tétées seront beaucoup plus rapprochées et d’autres jours plus calmes.

L’allaitement est un chemin de la première à la dernière tétée.

A chacune le vôtre !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *